Plébiscité par les gourous du bien-être, le « Earthing » est un concept qui a le vent en poupe et réunit de plus en plus d’adeptes. Mais alors, de quoi s’agit-il au juste ?


Le Principe du Earthing


Le « Earthing » également appelé « Grounding » consiste tout simplement à marcher pieds nus sur le sol afin de se reconnecter à la nature et de rééquilibrer son organisme. Marcher pieds nus ? C’est tout ? Ben oui, c’est tout, les bonnes choses se trouvent parfois à porter de… pieds.


Earthing, mode d’emploi


La plante de nos pieds recouvre plus de 200 terminaisons nerveuses et le contact de notre peau avec le sol engendre des transferts d’électrons (ou transferts énergétiques) entre la Terre et notre corps, qui peuvent réparer les déséquilibres de l’organisme. En d’autres termes, les électrons contenus dans la surface de la Terre ont une charge élémentaire négative tandis que celle de notre corps, pour être équilibrée, doit être neutre. Si on se coupe trop longtemps de tout contact avec la Terre - avec notamment le port de semelles isolantes en plastique ou en caoutchouc ! - notre charge d’ions bascule du côté positif ce qui provoque des déséquilibres. Déséquilibres que l’on peut facilement dissiper en… se reconnectant à Dame Nature. Notre sol apparaît dès lors comme un puissant vecteur d’énergie curative avec entre autres, des propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires.


Les bienfaits de la pratique du Earthing


Pratiqué régulièrement, le Earthing permettrait :

  • De réguler : le rythme cardiaque et les dysfonctionnements hormonaux.
  • D’améliorer : la digestion, la circulation sanguine, la qualité du sommeil et le système immunitaire.
  • De réduire : le stress, l’anxiété, l’irritabilité et les inflammations.
  • De soulager : les tensions musculaires et les maux de tête.
  • D’accélérer : la récupération après l’effort et la guérison post blessure.
  • D’augmenter : l’énergie !

  • Où pratiquer le Earthing ?


    Marcher sur l’herbe, sur le sable, dans l’eau ou même sur du béton, qu’importe tant que le sol piétiné est constitué de matériaux conductibles d’un point de vue énergétique. À noter pour les citadins qui auraient envie de s’adonner à la pratique mais n’auraient pas de lieu adéquat sous le pied : Il existe des produits de Earthing développés pour reproduire au mieux ce phénomène naturel à l’intérieur (tapis, draps, oreillers, plaids…).


    Temps de pratique conseillé


    L’idéal serait de « grounder » 20 à 30 minutes par jour.


    Voilà, vous savez à présent ce qu’est le Earthing et comme vous l’aurez compris, c’est gratuit, c’est facile et c’est pour votre bien. Aucune excuse pour ne pas essayer donc… Attention toutefois aux débordements. Nous ne sommes en aucun cas en train de vous suggérer de jeter toutes vos chaussures et d’arpenter la ville façon Mimi-Siku !


    Goûtez aux joies de cette pratique puissante lors de nos retraites bien-être en France ou à l'étranger !